Jeu. 27/02 : MARJOLAINE PIEMONT + SÔLIZ

Les inscriptions sont closes

Heure et lieu

Feb 27, 2020, 8:00 PM
Bateau El Alamein, Quai François Mauriac, 75013 Paris, France

À propos de l'événement

Marjolaine Piémont porte le prénom d’une herbe aromatique et démontre avec humour qu’elle n’a rien d’une plante verte. Avec élégance, elle dévoile le propos d’une Femme singulière, Espiègle et Audacieuse éprise de liberté. Après un premier EP « Presqu’un animal » sorti en octobre 2016, cette « femme qui chante » ne griffe pas, mais égratigne en douceur avec ses mots mordants. Des cuivres soufflent des vents contraires mais Marjolaine Piémont s’érige et porte haut la parole d’une femme qui petite, disait

« Quand je serai grande, je serai… Un homme » !

Assoiffée de liberté, Marjolaine Piémont prend des trains à travers la plaine d’Alsace et arrive à Paris. L’histoire commence royalement avec Pierre Cardin qui lui offre son premier contrat chez Maxim’s. Elle arpente les scènes des caves de Saint-Germain-des-Prés aux toits de Montmartre, de bars bondés en salles clairsemées, de Kaliningrad à Abidjan, et chante même en japonais ; le Japon, son pays d’adoption qui lui propose une tournée « Hit Songs » de chansons françaises à travers tout le pays.

De sa rencontre avec des compositeurs tels que Vincent Baguian, Phil Baron ou Aldebert, Marjolaine va séduire peu à peu par ses chansons, des tremplins et des festivals « Muzik’Elles », « Le Mans cité Chansons », Les fils de Georges », « Changez d’air », « Prix Moustaki » ou « Le Pic d’Or ».

En octobre 2016, sort son premier EP « Presqu’un animal ». Il s’en suit « Presqu’une tournée » avec notamment les premières parties de Zazie sur sa dernière tournée. Le 11janvier 2019, paraîtl’album « Sans le superflu » réalisé par William Rousseau et Edith Fambuena.

« Sans le superflu»

C’est de la chanson féminine et piquante comme les poils d’un homme

 http://marjolainepiemont.com/?fbclid=IwAR0Djy6bEKUEua2U932jo6aGCO4TKuqqlW2WTL-V28HZsEPwuYhrkv8tdAk 

***

 SÔLIZ raconte sa ville. Chantées ou slamées, ses poésies urbaines sont empreintes de colère, d’ironie et d’espoir. Des chansons écrites durant les détours qu’elle a pris parfois pour rentrer chez elle. Elle y puise sa rage et sa douceur. Le contrepoint des clichés, de la violence, de l’amour. Traîner dans la rue ou tracer ? Quelle femme être ici ? Ses compagnons de détours auront été Teri Moïse, Oxmo Puccino, Stromae... Sur scène l'atmosphère est à la fois organique et électronique, avec Matthieu Lesénéchal au clavier. 

 https://www.facebook.com/solizmusique/ 

10€ en prévente / 12€ sur place

Billets
Prix
Qté
Total
  • Marjolaine piemont + soliz
    €10
    €10
    0
    €0
Total€0

Partager cet événement